Media intéractif en direct du monde du travail

La formation professionnelle : comment ça se passe ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Jeudi 08 Octobre 14H00


En cette période de réforme de la formation professionnelle, TEM choisit de tenter d’illustrer au mieux quel peut être le parcours d’actifs désireux de suivre une formation pour étoffer leurs compétences ou donner une nouvelle orientation à leur carrière ! Notre objectif est de montrer à chacun quelle serait la démarche à suivre s’il ou elle voulait entreprendre une formation. Pour cela, nous avons choisi de mettre la lumière sur des personnes « formées » par des canaux et des méthodes complètement différents, mais qui ont en commun d’avoir fait un retour sur des bancs d’élèves. On s’intéresse aujourd’hui au cas d’Alain, en situation d’emploi à plein temps.

En tant qu’employé : savoir tirer parti de toutes les situations

Alain est mécanicien sur avion. Il est employé à plein temps d’une entreprise de maintenance d’appareils aéronautiques. Après 7 ans dans la même entreprise et au même poste, il souhaite quitter son travail pour voyager et peut-être trouver un poste en intérim et/ou à l’étranger. En effet, les nouvelles propositions de contrats ne lui conviennent pas ! Après moult négociations, il finit cependant par repousser son projet de voyage et prolonge avec son employeur à la condition que celui-ci prenne à sa charge de l’envoyer en formation.

La formation en question est une qualification qui pourrait permettre à Alain de « monter en grade » faute d’un meilleur terme. Pour résumer, alors qu’aujourd’hui il se contente d’effectuer les manœuvres de maintenance sur les engins, il serait amené dans le futur à devenir le signataire du certificat permettant un nouveau départ de l’avion, et ainsi un décisionnaire. Une charge supplémentaire sur ses épaules évidemment, qui se traduirait inévitablement par une revue de son salaire à la hausse.

Faire valoir ses aspirations et ses projets

La formation étant très onéreuse –9 000 euros-, il est coutumier de la faire prendre en charge par son employeur, en général quand ce dernier est en demande de personnel formé, à plus forte raison lorsqu’il ne souhaite pas procéder à un recrutement. Dans ce cas précis, c’est en négociant âprement son contrat qu’Alain arrive à « se faire envoyer en formation ». Qu’entend-on par là ? Pas question de s’asseoir autour d’une table pour regarder des diapos en bâillant aux corneilles ! Cette qualification est un diplôme à part entière, pour lequel il faut chaque jour étudier et réviser, afin de préparer au mieux l’examen final ! Un échec signifierait le gâchis de l’investissement placé sur ses épaules et impacterait indéniablement la confiance que lui portent ses employeurs. La réussite en revanche, fait de lui un élément rare et recherché, très compétitif sur le marché du travail !

Mécaniciens armement mirage 2000 C

La formation n’est pas une fin en soi

Trois mois de formation continue plus tard, Alain a réussi ses examens et commence à pratiquer ses nouveaux acquis sur son lieu de travail. Sa renégociation de contrat l’engage normalement vis-à-vis de son employeur sur une période variable, pouvant aller de plusieurs mois à plusieurs années. Mais dans ce cas précis, sa formation a été payée à la fois par son employeur et par ses heures de DIF (Droit Individuel à la Formation, qui s’est muté en CPF, Compte Personnel de Formation depuis le 1er janvier 2015) accumulées. Il est donc d’ores et déjà libre de continuer à se perfectionner, ou de commencer à voyager avec la –quasi- certitude de trouver un poste bien rémunéré dans n’importe quel aéroport du monde. « J’en ai l’intention mais pour l’instant je préfère continuer à engranger de l’expérience et à faire mûrir mon projet, car rien ne sert de courir il faut partir à point ». Ne restera alors qu’à maintenir à jour sa maîtrise de l’anglais.

Si, comme Alain, vous avez un projet d’orientation de carrière qui requiert d’élargir votre bagage, toute démarche ne pourra se faire sans que vous ne contactiez un interlocuteur privilégié (responsable RH, conseiller pôle emploi, conseiller Afpa) qui saura sans doute vous indiquer la marche à suivre.


Vous aimerez aussi

Que signifie la hausse de l’emploi intérimaire ?

Vendredi 18 Mars 2016 15H17

Selon les chiffres de Prism’emploi, la fédération professionnelle du recrutement et de ...

Trepalium : travailler pour vivre ou vivre pour travailler ?

Vendredi 04 Mars 2016 12H08

Avec sa nouvelle série, ARTE nous propose de réfléchir à la valeur du travail et à sa place ...

Le théâtre comme outil pédagogique

Jeudi 03 Mars 2016 15H23

A l’occasion d’un échange en tête à tête avec Laurent Ouvrard, dirigeant de For Action / ...

Suivez les communautés TEM