Media intéractif en direct du monde du travail

Emploi : du terrain à défricher !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Jeudi 03 December 14H00


Lorsqu’on parle d’emploi on parle souvent d’avenir. Quel avenir, quels métiers pour nous, pour nos enfants, dans un contexte où il n’est pas toujours facile de se projeter et dans lequel il arrive souvent que les jeunes actifs s’orientent vers les mêmes secteurs. Pourtant, le meilleur moyen de se garantir un futur prospère reste encore d’être un pionnier de son activité ! C’est lorsque l’on crée un métier où que l’on s’impose dans un secteur à peine naissant, qu’on met toutes les chances de réussite de son côté. Tem-actu propose un panorama de ces « filières du futur ».

Ne pas craindre l’avancée technologique

N’ayez crainte, le grand remplacement des hommes par des robots n’aura pas lieu. C’est en tout cas ce que rapporte une étude du cabinet Deloitte reprise par le Guardian, réalisée sur 140 ans de données de recensement de travailleurs. L’utilisation de robots dans l’industrie, et plus généralement les incessants progrès de la technologie mis au service du travail, créent plus d’emploi qu’ils n’en détruisent.

Cela se traduit évidemment par une évolution des secteurs d’activité : moins de travailleurs agricoles, plus de postes dans les nouvelles technologies, la santé, les services à la personne.. Ce ne sont finalement que des changements qui s’imbriquent dans une logique d’évolution sociétale. Il y a encore quelques années, les métiers de community manager ou de responsable SEO n’existaient tout simplement pas ! Ainsi, selon Thierry Castagne d’Agoria, « il s’agit davantage d’un déplacement et d’un rehaussement de compétences plutôt que de disparitions ».

shutterstock_119476240
Une opératrice de data-center


Des métiers vont continuer d’apparaître

Aujourd’hui n’est déjà plus l’heure de la spéculation ! Nombreux sont les visionnaires qui ont déjà commencé à adapter leur offre aux évolutions de la société pour en tirer le meilleur parti par le biais du travail. Parmi eux, sont promis à un bel avenir les
spécialistes du drone (en terme de droit, de gestion du trafic), des énergies renouvelables (notamment dans le secteur automobile et éolien), de la gestion et la protection du big data, de l’impression 3D (et de ses applications, notamment dans la médecine, comme sur la vidéo ci-dissous, ou dans l’architecture), de l’alimentation (en particulier végétarienne), de l’agriculture urbaine, et la liste pourrait être encore beaucoup plus longue !

 
Cela se répercutera inévitablement sur le domaine de la formation, qui commence déjà à s’adapter avec des offres notamment dans le domaine du big data et des énergies renouvelables. De l’innovation sur le contenu donc, mais également sur la forme, avec la possibilité de revoir les méthodes (micro-learning, blended learning, gamification).

Ainsi, plutôt que de vouloir obstinément s’opposer à une évolution qui risque sans doute de chambouler notre quotidien, notre carrière, et peut-être nous forcera à élargir notre champ de compétences, il convient d’accepter les changements, de s’adapter aux évolutions du monde professionnels et de s’efforcer de créer, nous aussi, les métiers de demain !


Vous aimerez aussi

Que signifie la hausse de l’emploi intérimaire ?

Vendredi 18 Mars 2016 15H17

Selon les chiffres de Prism’emploi, la fédération professionnelle du recrutement et de ...

Trepalium : travailler pour vivre ou vivre pour travailler ?

Vendredi 04 Mars 2016 12H08

Avec sa nouvelle série, ARTE nous propose de réfléchir à la valeur du travail et à sa place ...

Le théâtre comme outil pédagogique

Jeudi 03 Mars 2016 15H23

A l’occasion d’un échange en tête à tête avec Laurent Ouvrard, dirigeant de For Action / ...

Suivez les communautés TEM