Media intéractif en direct du monde du travail

  • Accueil
  • |
  • Actualités
  • |
  • Les services à la personne : premier gisement d’emploi en France !

Les services à la personne : premier gisement d’emploi en France !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Mercredi 16 December 14H00


Ils sont de plus en plus à requérir les services d’un tiers pour aménager tous les aspects de leur vie. Carrière, famille, travaux ménagers, lorsque cela fait trop pour une seule personne ou une seule famille, elle fait appel à une garde d’enfants, une garde malade, une assistante aux personnes âgées ou handicapées, etc… Cela représente le premier gisement d’emploi de France, mais entre la pénurie de vocations et les complications administratives, beaucoup de postes restent non pourvus, on parle de 75 000 pour l’année 2015.

Des recruteurs exigeants !

Chaque année, ce sont plus de six millions de Français qui contactent une agence spécialisée dans les services à domicile. Ils sont aussi énormément à gérer leur recrutement en direct par le biais de petites annonces, et même de bouche à oreille, ce qui rend la véritable étendue du marché difficilement mesurable.

L’offre et la demande sont particulièrement vastes. L’un des problèmes est en fait le décalage entre l’exigence des employeurs, qui veulent une personne expérimentée, mobile, disponible à toute heure, etc. et ce qu’ils sont prêts à payer en contrepartie, à savoir des sommes qui dépassent rarement le Smic.

Les témoignages sont sans équivoque : c’est un métier difficile mais c’est une vocation. Il faut être prêt à avoir des horaires très flexibles (par exemple travailler tôt le matin puis tard le soir), à faire de la route (par exemple lorsqu’on gère plusieurs personnes âgées ou handicapées), à ne pas travailler à plein temps, à se retrouver sans emploi du jour au lendemain (en cas de déménagement, de changement de structure familiale…). L’aide à la personne a aussi ses avantages : des journées rythmées, pas de routine, et le sentiment –justifié- d’être indispensable dans la vie des gens ! C’est ce qui fait que les salariés  du secteur ne se verraient changer pour rien au monde.

shutterstock_58855729
Une assistante maternelle en pleine séance de lecture

 
L’essor d’internet et de l’emploi non déclaré entre particuliers

C’est l’une des missions des agences spécialisées (O2, Domidom, Âge d’or, handeo… il en existe une multitude avec souvent un champ d’activité bien défini) que de réussir à réguler le marché de l’emploi dans les services à la personne et de faire respecter les droits et les devoirs des employeurs et des salariés. Une mission qui s’avère plus difficile avec l’augmentation des cas de travail sans contrat, dits « au noir ».

Avec près de 150 000 offres, le bon coin s’est par exemple imposé comme le deuxième site emploi le plus consulté de France, derrière Pôle Emploi ! Une illustration frappante de « l’ubérisation » de la société : l’offre et la demande parviennent à se rencontrer sans l’intervention des organismes officiels et des institutions.

En soi, cela n’est pas forcément inquiétant, mais si on y ajoute le fait que beaucoup de personnes en recherche d’un travail ne veulent pas de contrat, pas de fiches de payes, et un paiement en liquide uniquement, pour des raisons administratives et/ou financières (perte de l’allocation chômage, de la CMU, changement de statut, etc.) cela change la donne…

Tout l’enjeu réside donc dans la capacité des acteurs à rendre plus attrayant le travail déclaré, par exemple en garantissant une meilleure sécurité de l’emploi, et en simplifiant les questions de fiscalité.  Cela permettrait au secteur de se préparer efficacement au besoin de main d’œuvre dans l’aide à la personne prévu pour les prochaines années avec la hausse de la natalité et le vieillissement de la population : on parle d’un million de postes d’ici à 2022  !


Vous aimerez aussi

Que signifie la hausse de l’emploi intérimaire ?

Vendredi 18 Mars 2016 15H17

Selon les chiffres de Prism’emploi, la fédération professionnelle du recrutement et de ...

Trepalium : travailler pour vivre ou vivre pour travailler ?

Vendredi 04 Mars 2016 12H08

Avec sa nouvelle série, ARTE nous propose de réfléchir à la valeur du travail et à sa place ...

Le théâtre comme outil pédagogique

Jeudi 03 Mars 2016 15H23

A l’occasion d’un échange en tête à tête avec Laurent Ouvrard, dirigeant de For Action / ...

Suivez les communautés TEM