Media intéractif en direct du monde du travail

Le changement climatique, créateur d’emplois

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Jeudi 17 December 14H00


L’année 2015 a connu des hauts et des bas en termes d’emploi et de taux de chômage. A l’issue de la COP 21, il y a pourtant un secteur qui promet d’embellir l’avenir de l’emploi dans l’hexagone. C’est l’économie verte ! Aujourd’hui ce sont environ 5 millions d’emplois qui sont en lien de près ou de loin avec elle. Dans un futur relativement proche –vingt ans- ce nombre pourrait augmenter d’un million !

Un renouveau du secteur 

Commençons d’abord par bien définir ce qu’est l’économie verte. Selon le Programme des Nations Unies pour l’environnement, il s’agit de l’activité économique « qui entraîne une amélioration du bien-être humain et de l’équité sociale tout en réduisant de manière significative les risques environnementaux et la pénurie de ressources ».

Comprenez, les métiers liés aux énergies renouvelables, à la construction écologique, au transport, à la gestion des ressources (et notamment de l’eau), des déchets, etc…

Ces métiers, s’ils ont connu des revers ces dernières années à cause de la crise économique, sont toutefois bien vivants, et revenus sur le devant de la scène. Si l’on prend comme exemple le cas des métiers dans les énergies renouvelables, Jean-Pierre Bompard, membre du Conseil économique pour le développement durable (CEDD), explique que le secteur reste extrêmement dynamique, et affiche 14,7% de croissance par an.

shutterstock_206243002
L’éolien va continuer de se développer dans les prochaines années


On s’attend a un véritable boom !

Avec l’urgence de faire évoluer nos méthodes de consommation et de production, des emplois nouveaux et non délocalisables voient le jour.

Les énergies renouvelables (fournies par le soleil, le vent, la chaleur de la terre, les chutes d’eau, les marées ou encore la croissance des végétaux) représenteraient 150.000 postes, le bâtiment promet également une évolution fulgurante, qui va de pair avec la rénovation des bâtiments dans le cadre de la transition énergétique.

Il est difficile d’estimer avec exactitude le nombre d’emploi susceptibles d’être créés car les statistiques varient.  Un rapport de l’Organisation Internationale du Travail (OIT)  indique néanmoins qu’au moins « la moitié de la main d’œuvre mondiale, c’est-à-dire l’équivalent de 1,5 milliards de personnes, sera affectée par la transition vers une économie verte ».

En France pour l’instant, on parle plutôt d’un million de créations d’emplois possibles !

shutterstock_122078905
Les solutions alternatives, notamment pour le transport, devraient continuer de voir le jour 


Par ailleurs, l’économie verte ne concerne pas nécessairement les emplois liés à l’environnement. Ils peuvent aussi être en lien indirect avec l’économie verte et en faire tout de même partie. En fait on pourrait inclure presque tous les métiers dont l’entreprise aura mis en place des standards « verts » (ISO 14001, certification commerce équitable, etc.) dans sa stratégie. Une étude de 2014 montre d’ailleurs que les employés d’entreprises avec de tels engagements voient leur productivité accrue de 16% en moyenne par rapport aux entreprises « normales »… Décidément, le secteur est encourageant !


Vous aimerez aussi

Que signifie la hausse de l’emploi intérimaire ?

Vendredi 18 Mars 2016 15H17

Selon les chiffres de Prism’emploi, la fédération professionnelle du recrutement et de ...

Trepalium : travailler pour vivre ou vivre pour travailler ?

Vendredi 04 Mars 2016 12H08

Avec sa nouvelle série, ARTE nous propose de réfléchir à la valeur du travail et à sa place ...

Le théâtre comme outil pédagogique

Jeudi 03 Mars 2016 15H23

A l’occasion d’un échange en tête à tête avec Laurent Ouvrard, dirigeant de For Action / ...

Suivez les communautés TEM